Va-t-on vraiment vers la fin du diesel en France ?

Alors que le dieselgate provoqué par Volkswagen a laissé des traces, le gouvernement français et de nombreuses villes européennes annoncent vouloir progressivement en finir avec les véhicules diesel. Au centre des préoccupations, le niveau d’émission de particules fines qui polluent énormément. Mais peut-on vraiment en finir avec le diesel ? Que faut-il faire de son véhicule diesel ? On tente de faire le point.

Ce qu’on sait

A l’heure actuelle la fin du diesel se dessine mais on ne peut pas la prévoir avec certitude. En effet, certaines villes ont annoncé vouloir bannir les véhicules diesel de leur circulation, Düsseldorf et Stuttgart d’ici 2020, Paris et Rome d’ici 2024. Mais est-ce vraiment possible ? Il semblerait que cette décision paraisse envisageable puisque plusieurs constructeurs automobiles ont annoncé l’arrêt de la production de certains de leurs modèles en version diesel. C’est par exemple le cas de Porsche et Fiat a déclaré vouloir totalement mettre de côté de diesel d’ici 2022. En revanche, on sait aussi que les constructeurs qui jouent le jeu permettent d’avoir des véhicules diesel vraiment propre, ceux-ci n’ont d’ailleurs jamais aussi peu pollué qu’actuellement. Et il faut rappeler que le diesel inquiète à cause des émissions de particules fines, moins importantes dans les voitures essence, mais ces dernière rejettent plus de CO2, en partie responsable du réchauffement climatique.

achat vente voiture occasion

Faut-il vendre sa voiture diesel ?

Alors dans ce contexte, est-il judicieux de vendre son véhicule diesel ? Le marché des voitures d’occasion dans le Morbihan et dans toutes les régions de France est déjà très important. De plus, si les propriétaires de voiture diesel les mettent tous sur le marché alors que la demande baisse, cela risque de poser problème à moyen et long terme. Par contre, un élément est à prendre en compte pour ceux qui voudrait changer leur véhicule diesel. Des mesures d’accompagnement ont été mises en place comme le bonus écologique et la prime à la conversion et même prime à la casse pour les voiture vraiment ancienne. Par exemple, si vous souhaitez acheter une Peugeot d’occasion dans le Morbihan ou tout autre véhicule de toute autre marque n’importe où ailleurs, qui rejette un taux de CO2 de 130g/km maximum, vous pouvez bénéficier d’une prime à la conversion pouvant aller jusqu’à 2500€. Le bonus écologique est quant à lui valable si le véhicule acheté a un taux de CO2 inférieur à 20g/km.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *